Rapport du docteur Bernard Corneille - 22 décembre 2006

Lettre d'information aux médecins concernant l'étude de l'INVS sur les rejets des incinérateurs
Ajaccio le 22 décembre 2006

Dans le souci d'informer les médecins de Corse sur les données recueillies concernant les émissions de dioxines et autres composés et ses dangers possibles sur la santé des riverains d'un incinérateur, l'Union Régionale des Médecins de Corse s'est penchée sur la dernière étude de l'INVS relatée récemment dans la presse.

Rappel de législation et règlements:
- Arrêté ministériel du 25 janvier 1991: Obligeant les incinérateurs à ce que les gaz issus de l'incinération soient portés à 850° C pendant 2 secondes pour limiter les émissions de dioxines.
- Circulaire du 24 février 1997 fixant une valeur limite de 0.1ng ITEQ/m3 de dioxines et PCB pour les nouvelles normes d'incinérateurs.
Au 28 décembre 2005, l'ensemble des incinérateurs doit respecter ces normes.

Etudes INVS:

1. Grâce au financement du plan cancer, l'INVS a lancé en 2003 une étude sur l'incidence des cancers à proximité des usines d'incinérations d'ordures ménagères (UIOM) des 4 départements.
Résultats: il existe une augmentation des cas de cancers de 1990 à 1999 (exposition aux polluants émis par UIOM de 1972 à 1985).
Chez l'homme et la femme:

  • + 13% sarcomes tissus mous
  • + 9.7% cancers du foie
  • + 8,4 % lymphomes non hodgkiniens

Chez la femme:

  • + 6,9% cancers du sein
  • + 4 % tous cancers

2. Toujours en 2003, l'INVS et l'AFSSA ont lancé une étude d'imprégnation de dioxines (PCDD/F) et PCB sur huit sites.
Les questions soulevées: les populations vivant autour des UIOM sont-elles plus imprégnées par les dioxines que celles qui en sont éloignées? et si oui, pourquoi?
Trois catégories d'UIOM ont été définies:

  • Grosses usines ›6 tonnes / heure aux normes
  • Petites usines ‹6 tonnes / heure non aux normes
  • Petites et grosses usines non aux normes

Les études ont porté sur 1053 personnes ‹65 ans par prélèvements sanguins.
Trois groupes ont été définis:

  • Consommant des produits locaux
  • Ne consommant pas des produits locaux
  • Situés à plus de 20 km d'UIOM

Résultats: concentration moyenne de PCDD/F et PCB DL en picogrammes ITEQ/g de matières grasses 28,9.
Catégories d'UIOM:

  • Grosses récentes, 24,9 pg ITEQ/g Mg
  • Petites anciennes, 29,6 pg ITEQ/g Mg
  • Grosses anciennes, 30,9 pg ITEQ/g Mg

D'autre part:
Augmentation des concentrations sanguines chez les particuliers auto-consommateurs de graisses et de végétaux exposés par rapport aux non exposés et surtout chez les agriculteurs exposés/non exposés.
Il est dit dans la conclusion qu'il n'y a pas de réelles différences entre les auto-consommateurs exposés par rapport aux non exposés pour les UIOM récents. Il n'a pas été retrouvé de tableau explicite pour ce dernier point.
Or après contact INVS, nous apprenons que l'étude détaillée sera communiquée au premier trimestre 2007, qu'il y a deux sites sur huit qui concernent des UIOM aux normes (PLUZENET et BESSIERS), mais que le nombre d'effectifs par site n'est pas significatif pour en tirer des conclusions.
En bref, il nous semble que si l'étude permet de dire que l'imprégnation en dioxines et PCB est plus importante chez les consommateurs de graisses animales exposés par rapport aux non exposés, on ne peut pas dire que cela ne concerne pas les nouveaux incinérateurs.

Docteur Bernard Corneille