Projet OncoLink

Depuis les années 2000, les anticancéreux par voie orale connaissent un essor considérable (25% de toutes les chimiothérapies cytotoxiques et 77% des thérapies ciblées). Ces nouveaux types de traitement amènent à faire évoluer les pratiques professionnelles et suscitent de nouvelles questions :

- pour les patients qui deviennent les uniques responsables de la prise du traitement et le font en l’absence d’un professionnel de santé à leurs côtés;

- pour les professionnels de santé, qui doivent changer leurs pratiques afin de pouvoir éduquer les patients et les accompagner à distance ;

- pour les établissements de santé, qui doivent trouver de nouvelles manières d’organisation et de coordination avec les professionnels de ville.

Ainsi ces traitements peuvent se révéler sans effet si une organisation garantissant le suivi de l’observance et des effets indésirables n’est pas mise en place.

Le projet OncoLink, porté par le Centre Hospitalier de Bastia en Corse, consiste à mettre en place une organisation pluriprofessionnelle ville/hôpital permettant de structurer et sécuriser un parcours pour les patients  depuis la primo-délivrance d’une thérapie orale jusqu’à la surveillance de l’observance et le suivi des effets indésirables à domicile.